Anoblissement de Jean TRITZ
Le 20 Avril 1640

Le fichier des Archives de la Chancellerie , gardé aux Archives nationales de HONGRIE fait mention d’un Noble Hongrois nommé Janos Tricz ( orthographe hongroise de Jean Tritz , comme le Tsar qui s'écrit Tzar ou Czar).

Le Roi FERDINAND III de Hongrie a émis , le 20 avril 1640 à Vienne , des lettres de noblesse à Janos Tricz ( Jean Tritz ), dont lecture fut faite à l’Assemblée générale du Comitat de ABAUJ le 14 janvier 1641 et l’acte inscrit dans le procès verbal de celle-ci ( page 548 ).

Le Directeur –Adjoint des archives de Hongrie m’écrivait en 1985 qu’une copie de ce procès verbal et éventuellement celle de la lettre de noblesse pourraient être cherchées aux Archives de Borsod-Abauj-Zemplen. Référence est faite à ces lettres de noblesse armoriées dans le Bulletin de la société Hongroise d’héraldique et de généalogie , 189 , tome VIII , page 89.



Le fichier des Archives de la Chancellerie , gardé aux Archives nationales de HONGRIE fait mention d’un Noble Hongrois nommé Janos Tricz ( orthographe hongroise de Jean Tritz , comme le Tsar qui s'écrit Tzar ou Czar).

Le Roi FERDINAND III de Hongrie a émis , le 20 avril 1640 à Vienne , des lettres de noblesse à Janos Tricz ( Jean Tritz ), dont lecture fut faite à l’Assemblée générale du Comitat de ABAUJ le 14 janvier 1641 et l’acte inscrit dans le procès verbal de celle-ci ( page 548 ).

Le Directeur –Adjoint des archives de Hongrie m’écrivait en 1985 qu’une copie de ce procès verbal et éventuellement celle de la lettre de noblesse pourraient être cherchées aux Archives de Borsod-Abauj-Zemplen. Référence est faite à ces lettres de noblesse armoriées dans le Bulletin de la société Hongroise d’héraldique et de généalogie , 189 , tome VIII , page 89.



Alain-François tritz




LETTRES DE NOBLESSE de JEAN TRITZ


" Nous FERDINAND III , par la grâce de Dieu élu Empereur des Romains toujours Auguste et très puissant Roi de Germanie , Hongrie ,Bohême , Dalmatie Croatie , Slavonie , Rama…..(?) ,Serbie , Gallicie , Lodomérie ,Cumanie , et Bulgarie, Archiduc d’Autriche , Duc de Burgondie , de Brabant , de Styrie , de Carinthie , de Carniolé , de Meschio , de Moravie , Duc de Luxembourg et de Silésie supérieure et inférieure , de Wurtemberg et de Théke , Prince de Suède , Comte de Habsbourg , du Tyrol, de Ferrete , de Kibourg et de Goritie , Landgrave d’Alsace , Marquis de l’Empire Sacré de Rome sur Anasa ( ?) , de Bourgogne et de la Lusace supérieure et inférieure , Seigneur-Marquis du port Slave de Naonis et de Salamines ( ? )………………………………….nous faisons connaître

pour l’avenir , par la teneur du présent écrit ,et nous manifestons à qui c’est utile , aux ayant droit , eux tous ,que Nous , à la très humble supplication de quelques- uns de nos fidèles , faite à ce sujet , d’une part attendus et considérés la Fidélité et les fidèles services de notre Fidèle Michel Sczöcz , autrement dit Kerekes et lui- même , premier de la Couronne de Notre Royaume Sacré de Hongrie et ensuite de Mathieu ( ? ) , pour nos intérêts , selon les vicissitudes des lieux et des temps , il s’est montré fidèle et s’est dépensé et il promet qu’à l’avenir aussi il veut se montrer de même et se dépenser. Donc à cause de cela et aussi par Notre Grâce et Munificence Royale , par laquelle tous ceux qui ont bien mérité de Nous et de l’Etat Chretien , appliqués à pratiquer la vertu ,

à l’exemple de Nos Divins Prédécesseurs , jadis Roi de Hongrie , nous avons coutume de les suivre et de leur décerner certains souvenirs de leurs vertus qui puissent les inciter à produire encore de plus grands services. Donc le dit Michel Sczöcz , autrement dit Kerekes, et son épouse Hélène Penezi , Persu et André Pecz , Jean Penezi et JEAN TRITZ, de l’état et de la condition non noble où l’on dit que jusqu’à présent ils sont demeurés , de par la plénitude de notre pouvoir royal et par une Grâce Spéciale, agrégés à l’Assemblée et au nombre des vrais et indubitables Nobles de notre Royaume de Hongrie , nous avons décidé de les coopter, de les inclure et les inscrire et par la connaissance assurée et d’esprit délibéré,

nous concèdons pour qu’eux-même à partir de maintenant et pour l’avenir et toujours dans les temps futurs puissent jouir pleinement de toute façon ainsi que leurs postérités de l’un et l’autre sexe des avantages , honneurs , indults , privilèges et libertés dont jouissent comme prérogatives et immunités les vrais et anciens et indubitables Nobles de notre Royaume de Hongrie………………………………..et c ……..et c………..

Anno Domini 1641 , 14 Janvier




Traduit par l’Abbé DARIDAN de Tremblay en France. Nous l’en remercions vivement.


retour à la page d'accueil