Roger TRITZ Champion de France de Boxe 1935

Finaliste aux Jeux Olympiques de Berlin en 1936


Deux frères d’origine Lorraine ont fait parler d’eux dans le domaine du sport ,avant la guerre de 1940. Il s’agit des frères Tritz , Charles et Roger , qui habitaient Hayange ( en Moselle ) berceau de la sidérurgie Lorraine.




Tous deux ont été formés au sein du grand club omnisports qui se nommait Gymnase du Tourne-Bride , alors dirigé par le Professeur Blanchet. Charles Tritz a pratiqué la boxe mais s’est surtout appliqué au football. C’est Roger Tritz , son frère , qui a fait des étincelles , réalisant une remarquable carrière dans l’art pugilistique de l’époque. Bien que ne disposant que de moyens physiques relativement modestes , par sa science de l’esquive , sa vivacité et sa ruse , il arrivait à surclasser des adversaires bien plus forts que lui.

Successivement : CHAMPION d’ALSACE-LORRAINE ( 1931 ), CHAMPION de l’EST ( 1931 ) Il accédait au titre envié et disputé de CHAMPION DE FRANCE MI-MOYENS en 1935.

Roger TRITZ fut alors sélectionné pour les JEUX OLYMPIQUES de BERLIN en 1936, et il PARTICIPE à la FINALE de sa catégorie mais ne réussit pas à décrocher la titre olympique.

Après ses débuts à Hayange , Roger est monté à Paris pensant y trouver de plus grands avantages pour la poursuite de sa carrière sportive ( toujours en tant que Boxeur amateur ). C’est l’U.S..Metro qui l’engagea. Sous ces nouvelles couleurs il devint CHAMPION de PARIS en 1936.

En janvier 1938 il partit faire une tournée en URSS avec d’autres boxeurs parisiens et reçut une magnifique coupe en cristal taillé et argent ciselé offerte par le Comité des Sports de l’URSS.

Charles et Roger Tritz sont malheureusement décédés prématurément , tous les deux à l'âge de 25 ans , Charles en 1936 et Roger en 1940. Leur grand-père , Nicolas-Mathias Tritz était le frère de Marie Tritz , descendant de grandes familles de cultivateurs exerçant leur labeur dans la région de Thionville-Est. C’est le fils de Marie Tritz , Eugène Willette ( de Nancy ) , donc neveu de Roger et Charles ,qui m’avait communiqué toutes ces informations en 1987.



retour à la page d'accueil