NOMEN est OMEN !( le nom est présage ! )

"Le nom TRITZ au fil des siècles "

A ) Origine du nom et patronymes issus de la même racine que Tritz :

TRITSCH(E) - TRITZ - TRUTSCH - TRüTSCH - TrüT(Z)SCH - TRöTSCHLER - TRITZEL - TRUTZEL - TRÜTZELMANN - DRIETZ - TRIETZ - TRITZE -TRISTE - TRITZMANN
= porte-parole , interprète , traducteur

1°) EN ALEMANIQUE :

(tribu germanique installée en Souabe et en Suisse d’où la Suisse alémanique = Suisse de langue allemande ).

L’alémanique = " parler du Haut Allemand " En alémanique TRITZ signifie : interprète. Mais au départ la racine est DRAGOMAN = traducteur , interprète dont les européens se servaient autrefois en Orient . En français existe aussi : " le drogman ! " (Châteaubriand : " je me rendis chez le drogman de son Excellence " ).

Un drogman étant un interprète cela a donné aussi en français : TRUCHEMENT (Truschmann) , en France au 14 ème siècle un truchement est un interprète . Le mot vient de DRUGEMENT trouvé déjà au 12 ème siècle et qui vient de drogman. A cette époque en France la signification est donc : porte-parole , interprète , représentant. Puis le mot et son sens évolue.
Rousseau : " dès ce moment je lui servis de truchement ".

2°) EN MOYEN-HAUT ALLEMAND :

Tragemut , mais en haut allemand du début…. Drutzelman qui donnera Tritz.

3°) ALLEMAND du SUD :

populaire pour bavard , apparenté en Haut Allemand à TRUTSCHEN , TRATSCHEN = bavarder , d’où QUATSCHEN = dire des Bêtises . D’où TRITZEN = bavarder. En remontant dans le temps Drogman vient du grec byzantin : DRAGOUMANOS qui vient de l’arabe TOURJOUMAN ou TARDJOUMAN qui signifiait et signifie encore de nos jours INTERPRETE.

En extrapolant et en admettant que certains patronymes ont été autrefois donnés à nos ancêtres en raison de leurs caractéristiques physiques ou de leurs traits de carac- tères , peut-être pouvons-nous penser que le nom Tritz a été donné :
soit à des personnes bavardes
soit à des personnes connaissant les langues ( interprètes )
soit à des porte-paroles diplomates faisant le lien.

B ) Autres hypothèses sur la signification du nom Tritz :

1°) TREUIL/POULIE :

d’après le " Wörterbuch der deutschen umgangsprache " Band 1 , Classen vor Hamburg 1963 de Heinz Küpper :

le mot Tritz appartient à une racine du Nord de l’Allemagne où TRITZ signifiait autrefois : treuil - poulie , = " die Tritze " . Autrefois les marins se servaient sur les docks et sur les navires de " Tritzen " pour charger ou pour décharger les bateaux. Mais cette poulie , ce treuil ( die Tritze ) avait aussi d’autres usages ; le marin qui devait être puni était hissé avec un treuil ( die Tritze) , une corde sous les bras jusque sous la vergue.

De la même manière au Moyen-Age les criminels étaient hissés à l’estrapade pour être pendus. De là serait né le verbe triezen , ou tritzen = tourmenter , agacer fortement quelqu’un , ou " mettre en boite " , vexer quelqu’un.

-Die Tritze = la poulie , ou le treuil. On peut à nouveau extrapoler en disant qu’on rejoint peut-être le sens de " truchement " , si on considère que le treuil ,la poulie , est l’intermédiaire , le truchement qui permet d’arriver quelque part , à soulever quelque chose. Ou inversement si l’on considère que la parole , le verbe ( Tritz = bavard ou tritz = porte-parole ) peut amener une action , un mouvement, comme une poulie.

2°) de TRETAN ou TRETEN ? :

dans son livre sur les noms allemands Max Gootschald donne pour origine ,au nom Tritz, le vieil haut-allemand Tretan ou treten . Ces deux formes apparaissant dans la formation de noms germaniques tels que Tritbert et Trizo.

3°) de TRUDBERT ? :

contraction du prénom trudbert ? Cela remonterait à St Trudbert apôtre du Brisgau décédé en 670. Le nom était très aimé dans le Bade méridional.

4°) de SAINT PATRICE ? :

jusqu’en 1621 on trouve uniquement la forme " tritzius " (tout au moins dans les actes notariés ou officiels , pour ce qui est du langage parlé ce n’était pas forcément le cas ). S’il ne s’agit pas d’une latinisation du nom Tritz , il pourrait s’agir d’une contraction du prénom Patrice. – Saint Patrice était un Saint très vénéré en Grande Bretagne mais Aussi dans la vallée du Rhin et en Lorraine .

5°) patronyme originaire de la province de LUSACE ? :

d’après les travaux passionnants de Nicolas et Josette Tritz de Paris, Tritz pourrait être un nom originaire de l’ancienne région de Lusace ( à l’extrême Est de la Saxe , au Nord de la Tchéquie). Les recherches de Josette et Nicolas Tritz , étant très dense , méritent à eux seuls un article spécial qui va bientôt suivre celui-ci . Je pensais jusqu’à la lecture des recherches et travaux de Nicolas et Josette Tritz que la première hypothèse ( de la racine arabe tourdjouman ) était la plus vraisemblable, mais on ne peut négliger les autres approches , toutes intéres- santes. Cependant , pour les latinistes comme autrefois pour les romains , je signalerai que la plupart des Tritz de ma branche sont très bavards. " Nomen est omen ! " ( c’est à dire : " le nom est présage ! ".

Travail réalisé par Alain-François Tritz ( Douai )


Sources : Goethe Institut / L’ouvrage de Heinz Küpper cité ci-dessus / Guido Müller / Max Gottschald / Kaspar Linnartz / A Deynet / Günter Schild .






retour à la page d'accueil